The Pan African Food Debate – Algiers Edition (May 21, 2023)”.

  • Création : 23 décembre 2022

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, la FAO a donné pour l’année 2022, une orientation qui constitue tout à la fois une interpellation et une injonction : Ne laisser personne de côté ! Le GRFI (Groupe de Réflexion Filaha Innov), think tank algérien débat depuis maintenant une quinzaine d’années des problématiques alimentaires, considère que dans le contexte mondial actuel, il est nécessaire de participer de manière active à la mobilisation générale qui a cours en Algérie et en Afrique autour de ces questions.

Si l’Afrique est le berceau de l’humanité ; elle en sera aussi son futur grenier. Armé de cette conviction, « The Panafrican Food Debate – Algiers Edition » invite, le 21 Mai 2023 l’ensemble des acteurs concernés, à une réflexion aussi bien concertée qu’ouverte sur des préoccupations transversales en raison de la nature même de la question alimentaire.

Ce rendez-vous de niveau continental concerne les citoyens engagés, les agriculteurs, écologistes, scientifiques, entrepreneurs, inventeurs, personnalités politiques mais aussi les organisations inter professionnelles, chambres de l’agriculture, organisations multilatérales, patronales, socio-professionnelles ou des entreprises sophistiquées issues de la chimie, des industries mécaniques, des TIC, des mutuelles, des fonds d’investissements, des Caisses de développement, des think tank etc. Le débat alimentaire concerne chacun d’entre nous et nous dépasse dans un même mouvement car il se trouve aussi bien transcrit dans notre biologie qu’inscrit dans l’aventure humaine que nous conduisons individuellement et collectivement.

The Panafrican Food Debate – Algiers Edition s’inspirera des significations profondes de quatre proverbes africains dont la sagesse est universelle :

  • Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits ;
  • Quand un arbre tombe on l’entend, quand la forêt pousse, pas un bruit ;
  • Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures ;
  • Si tu veux aller vite marche seul mais si tu veux aller loin marchons ensemble

 

« Ne laisser personne de côté ! (FAO 2022)

Pré programme

« Ne laisser personne de côté ! (FAO 2022)

09h00- 09h30 : Allocutions d’ouverture

Avec la présence de personnalités de haut niveau connues pour leur implication sur la question alimentaire. (Cette rubrique s’actualisera au fur et à mesure des confirmations).

09h30-11h00 : Tableau Culturel 1

« Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits »

  •  La faim et la malnutrition en Afrique : Etat des lieux.

Les guerres mobilisent plus que celle que nous devrions mener contre la faim et la malnutrition qui pourtant concerne plusieurs centaines de millions de personne. Au-delà de la simple dénonciation d’une injustice patente, notre conscience africaine encodée dans l’ADN de chaque homme sur la planète, nous commande d’examiner en toute objectivité, l’origine des réalités d’aujourd’hui. Etat des lieux sans concessions de la faim et de la malnutrition afin de décrypter des situations complexes et interdépendantes. (Appel à communications).

  •  La faim et la malnutrition en Afrique sont-elles des questions alimentaires ?

Quelles sont les causes profondes de la faim et de la malnutrition (deux thématiques souvent imbriquées de manière intime) ainsi que leurs mouvements pendulaires en reproduction perpétuel ? Comme toujours les grands dérèglements ne sont jamais que des effets de causes multiples, concomitants conduisant à des dynamiques d’autonomisation d’un genre nouveau faisant de l’insécurité une règle d’airain. Description des phénomènes de différents ordres à l’œuvre (Appel à communication).

  •  Déstabilisation rurale et agricole : la faim à un début...comment y mettre fin ?

La faim et la malnutrition ne sont pas les raisons causales indiquant des sociétés africaines en crise. Elles se posent souvent comme des manifestations d’effets. La revitalisation des territoires ruraux, par des politiques de redynamisation de l’agriculture familiale puis entrepreneuriale constituent souvent de puissants antidotes pourvu que la lutte contre la pauvreté soit appréhendé de manière globale.

(Appel à communication/témoignages).

11h00-12h30 : Tableau Culturel 2


« Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit. »

  • Les réussites africaines de l’organisation des solidarités.

La solidarité est une valeur profondément africaine car contrairement à certains préjugés mondialisés, la culture villageoise est mère d’authentiques valeurs éthiques immatérielles, d’éducation que les grandes agglomérations urbaines ont oubliée. De très nombreux exemples nous démontrent, comment partout sur le continent africain, dans les villes comme dans les campagnes, des hommes et des femmes trouvent les voies de capter l’intelligence du terrain liée à la question alimentaire par la mise en œuvre originale d’une économie circulaire sur le mode des convergences solidaires. (Appel à communication/témoignages).

  •  Le rôle clé des femmes.

Elles sont le pilier des sociétés africaines et de leur sécurité alimentaire. Elles déploient leurs talents aux multiples facettes avec une grâce intellectuelle et une subtilité de mise en œuvre toujours renouvelée. (Appel à communication/témoignages)

  •  Financement mutuel rural.

En la matière, innovations et réussites se multiplient sur le continent. Pour cette édition 2023 du The Panafrican Food Debate (Algiers Edition), nous avons choisi de privilégier le financement mutuel rural dans la richesse de ses expressions ; qu’il se matérialise à travers la mobilisation des réseaux familiaux, villageois, de micro-crédits institutionalisés ou dans des formes plus sophistiquées des mutuelles agricoles. Toutes ces formes de financement sont des voies orientées vers des activités responsables (Appel à communication/témoignages)

12h30-14h00 : Pause Déjeuner (traditionnel algérien avec orchestre)

14h-15h30 : Tableau Culturel 3

« Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures »

  • Agriculture de la connaissance

Les progrès des sciences du vivant, des sciences humaines, des sciences environnementales, des technologies revisitent tous les jours les pratiques culturales, l’organisation de l’aménagement des territoires et des populations, les approches méthodologiques des compromis nécessaires d’avec la nature et les hommes. La diffusion rapide de ces innovations permet d’entrevoir une soutenabilité alimentaire de notre démographie dans sa cinétique globale à l’échelle planétaire. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de faire appel aux connaissances codifiées mais aussi aux connaissances tacites tout aussi importantes et qu’il s’agit de révéler au plus grand nombre. (Appel à communication/témoignages)

  •  Ressources naturelles, agroforesterie, agroécologie

La forêt africaine, la savane, les systèmes oasiens, l’usage de l’eau nous délivrent tous les jours la démonstration que les écosystèmes peuvent être le lieu d’une biomasse foisonnante et durable même dans les conditions les plus difficiles pourvu que nous sachions observer son patrimoine génétique avec intelligence. La vie de l’infiniment petit dans les sols, les mécanismes symbiotiques du vivant dans ses intimités et ses relations, la place centrale de l’arbre nous appellent à une humilité infinie en même temps qu’à envisager de faire de l’agriculture autrement. Il s’agit de répondre de manière organique au questionnement alimentaire dans la durabilité de ses accomplissements par une attitude d’adaptation permanente à un environnement changeant sur le plan climatique. (Appel à communication)

  •  Les nouvelles sciences au service des cultures agricoles africaines

De nouvelles technologie sciences en émergence ces trente dernières années interconnectent le monde de manière jamais égalée et participent grandement à l’accélération de la diffusion des connaissances. Que signifient la digitalisation et la numérisation de l’agriculture en progression vers l’Afrique ? S’agit-il d’un processus d’encodage de l’agriculture ou d’un mouvement de décodage du vivant ? Comment ces nouvelles sciences impacteront la question alimentaire ? Ou se situe l’Afrique dans ce débat planétaire et que peut apporter sa voix puissante au monde ? (Appel à communication)

15h30-17h00 : Tableau Culturel 4


« Si tu veux aller vite marche seul, si tu veux aller loin marchons ensemble »

  • AUDA-NEPAD, lorsque l’approche méthodologique donne du sens à l’action

La bonne gouvernance comme synonyme de la paix, de sécurité et de développement durable ; la participation large et approfondie de tous les secteurs de la société ; l’ancrage du développement sur les ressources propres à l’Afrique et sur l’accumulation des connaissances de ses habitants ; la coopération entre les Etats africains ; l’intégration régionale et continentale ; sont des principes justes et profonds qu’il s’agit de mieux valoriser. Exemples de grandes réussites qui méritent bien plus de visibilité. (Appel à communication).

  •  La Zeclaf : une mise en œuvre volontariste

Renforcement des institutions de pilotage stratégique et de
coordination aux niveaux continental, régional et national ; facilitation des négociations sur la libéralisation du commerce des services ; renforcement des capacités de mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du commerce des marchandises ; soutient à la deuxième Phase des négociations, en particulier l’investissement, la politique de la concurrence et le commerce numérique ; promotion des approches de durabilité sociales, écologiques, participatives constituent le cœur des négociations commerciales pour une mise en œuvre réussie de la Zeclaf (Appel à communication)

  •  Les défis à venir...

La sécurité, la paix et le développement rural durable sont les trois défis les plus difficiles à relever pour l’Afrique afin de progresser dans la maitrise de sa souveraineté alimentaire. La réponse différenciée de trois grandes voix de la sagesse africaine (Appel à communication/trois témoignages à méditer).

17h00-17h40 : Tableau culturel final

Allocutions de clôture

Avec la présence de personnalités de haut niveau connues pour leur implication sur la question alimentaire.

(Cette rubrique s’actualisera au fur et à mesure des confirmations).

19h-20h30 : Diner officiel avec animation orchestre algérien / prise de parole pour annoncer quelques recommandations en direction de la seconde édition à Dakar (Sénégal)

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020