Bienvenus

La newsletter de AgroLigne.com vous informe périodiquement de l’actualité de l'agroalimentaire et de l'agriculture.

Pour la recevoir, indiquez votre nom et votre adresse email et cliquez sur "S'abonner".

Connectez vous :

Inscrivez vous à la newslettre :

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé lundi la création d'une future base de données dont l'objectif sera d'aider les pays pauvres en eau à mieux gérer leurs ressources hydriques. 

Dans un communiqué de presse rendu public à Rome, l'agence de l'ONU a déclaré qu'elle travaillait actuellement à l'élaboration d'un nouveau portail de données en libre accès qui utilisera l'imagerie par satellite pour aider les pays pauvres en eau au Proche-Orient et en Afrique du Nord à en faire une utilisation plus efficace et productive dans l'agriculture. 

« Actuellement, tous les pays d'Afrique du Nord et du Proche-Orient souffrent de graves pénuries d'eau dont les conséquences se répercutent sur l'agriculture irriguée qui est le plus grand utilisateur d'eau dans ces régions », a déclaré la FAO, ajoutant que cette situation est appelée à s'aggraver car le changement climatique entraîne des sécheresses plus fréquentes et plus longues avec de graves répercussions sur la production alimentaire.

Dans ce contexte, le nouveau portail de données de la FAO aura pour but de collecter et analyser les informations par satellite pour améliorer la productivité des terres et de l'eau et renforcer la durabilité des systèmes agricoles.

« Dans les régions pauvres en eau, les rapports sur la productivité de l'eau font défaut au niveau des pays mais les données que l'on obtiendra seront déterminantes pour la mise en place de systèmes agricoles durables dans les zones à ressources limitées », a indiqué l'Expert de la Division terre et eau de la FAO, Jippe Hoogeveen, qui coordonne le projet. 

Les images de détection par satellite offriront aux gouvernements des informations « quasiment en temps réel » sur l'utilisation des ressources naturelles pour la croissance des plantes et la production alimentaire, a-t-il précisé. 

Selon M. Hoogeveen, ce dispositif permettra d'évaluer et d'améliorer plus efficacement et à un moindre coût les pratiques agricoles existantes.

La FAO vient de présenter ce nouveau projet lors du démarrage des travaux de la conférence annuelle de la Semaine mondiale de l'eau qui se déroule actuellement à Stockholm, en Suède, du 23 au 28 août 2015.

Plus d'infos: www.un.org

 

French Arabic English Spanish

L’essentiel de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture en Méditerranée

Agroligne 2005 - 2017 Tous droits reservés